Baromètre RSE 2021

Auteur : CCIFP

Langue : français
Nombre de pages : 27

RESULTATS DE l'ENQUETE

Résumé

Les employés et la protection de l'environnement: les principaux domaines d'activités des entreprises en matière de RSE - résultats de la 6ème édition de l'enquête RSE en pratique. Baromètre de la CCIFP.

Sommaire

Selon la nouvelle édition de l'enquête RSE en pratique - Baromètre de La Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne, 2/3 des entreprises perçoivent l'impact des phénomènes du au changement climatique sur leurs activités actuelles, et 77% des entreprises tentent déjà de les anticiper. L'engagement en faveur de la protection de l'environnement se renforce depuis plusieurs années chez les entrepreneurs, même s'ils s'adressent encore le plus souvent à leurs employés. Le nombre de projets caritatifs diminue, malgré le fait que les budgets consacrés aux activités de RSE augmentent légèrement d'année en année. D'autre part, l'intérêt des consommateurs pour les questions sociales et environnementales augmente, même s'il n'a pas encore retrouvé son niveau pré-pandémique.

Pour la sixième fois, La Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne (CCIFP) a mené une enquête sur les activités de responsabilité sociétale des entreprises en Pologne. Cette année, l'enquête a été élargie pour inclure des questions sur le changement climatique et son impact sur les entreprises. 77% des entreprises déclarent mener déjà des activités dans ce domaine. Il s'agit le plus souvent d'améliorer l'efficacité énergétique de l'organisation (86% des réponses), d'optimiser les transports (78%), de mener des activités éducatives (75%), ou de se procurer en énergie renouvelables (56%). Moins de la moitié des entreprises (43 %) comptabilisent leur empreinte carbone, et seules 30 % d'entre elles se sont fixé des objectifs de réduction des gaz à effet de serre au niveau local (59 % des entreprises les ont fixés au niveau mondial). La moitié d'entre elles souhaitent atteindre la neutralité climatique d'ici 2030, 14 % d'ici 2040 et 36 % d'ici 2050.

Les employés et l'environnement - les principaux bénéficiaires des activités de RSE des entreprises.

La protection de l'environnement est un domaine qui prend chaque année de plus en plus d'importance dans les entreprises, mais celles-ci mènent encore le plus souvent des actions destinées à leurs employés (88% des réponses). La plupart des entrepreneurs proposent des avantages sociaux et des bénéfices complémentaires, l'accès à des programmes de formation et le développement des compétences professionnelles, ou introduisent un code d'éthique. D'année en année, la position du volontariat des employés, qui est actuellement développé dans 40% des entreprises, s'affaiblit. Les activités concernant le lieu de travail connaissent non seulement une croissance dynamique, mais restent la forme la plus populaire d'activité de RSE. L'organisation d'un lieu de travail convivial et responsable est évidemment constituée de nombreux facteurs. Toutefois, les facteurs clés sont les valeurs de l'organisation et la cohérence entre celles-ci et la réalité. - déclare Marzena Strzelczak, présidente et directrice générale du Forum du Business Responsable.

En deuxième position, on retrouve les activités de RSE destinées aux communautés locales et dans le domaine de la protection de l'environnement. Il est intéressant de noter que de moins en moins d'entreprises assimilent les activités caritatives à la RSE. Il y a trois ans encore, 84 % des organisations apportaient un soutien financier à des fondations ou à des associations locales, alors que cette année, seuls 64 % des entreprises ont déclaré de telles activités. Cela montre que la responsabilité sociétale des entreprises devient plus mature et que de nombreuses entreprises établissent des partenariats à long terme et plus avancés - déclare Mariusz Kielich, Responsable de la communication et des relations publiques à La Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne. Le plus souvent, les entreprises prennent des mesures liées à la réduction de la consommation de matières premières et à la lutte contre le changement climatique.

Le troisième domaine de la RSE dans lequel les entreprises s'engagent sont les activités envers leurs propres clients (76%) et concernent principalement une communication transparente et simple ou des améliorations dans le processus de service à la clientèle, y compris des réclamations et des retours plus faciles, qui peuvent résulter du développement du marché du commerce électronique et de la transition de nombreux polonais vers les achats en ligne. Les entreprises sont moins susceptibles de prendre des mesures à l'égard de leurs fournisseurs et partenaires commerciaux, bien que ce résultat ait augmenté de 43 % à 61 % par rapport à 2019.

La RSE comme outil d'amélioration de l'image de l'entreprise.

Les résultats de cette année montrent que le domaine de la RSE se professionnalise de plus en plus. Déjà plus de 2/3 des entreprises ont une stratégie d'action et réalisent des rapports sur leur activité. Seulement 13% des entreprises n'ont pas de département / personne spécifique responsable de la gestion des projets sociaux et environnementaux, et seulement 6% des organisations n'ont pas de budget pour les projets de RSE (21% en 2019). Les dépenses financières en matière de RSE sont en légère augmentation, avec plus de 100 000 PLN par an alloués par une entreprise sur cinq.

Parmi les raisons qui poussent les entreprises à s'engager dans la RSE, l'amélioration de leur image arrive inévitablement en tête (72%). Vient ensuite la politique centralisée du groupe (en hausse de 30 % à 60 % à partir de 2019), et ce n'est qu'en troisième position que les répondants citent la nécessité de mener leurs activités de manière responsable en tenant compte de l'environnement et de la société (52 %).

Les consommateurs sont attentifs aux activités de RSE menées par les entreprises, toutefois dans une moindre mesure par rapport à la période prépandémique.

Les résultats d'une enquête menée par Havas Media Group Poland auprès d'un échantillon de 1066 consommateurs adultes sur leur connaissance et leurs attentes en matière d'activités de RSE font partie intégrante de l'étude. Les résultats de l'année dernière différaient sensiblement de ceux des années précédentes. Les consommateurs accordaient moins d'attention au fait que les entreprises mènent leurs activités de manière éthique et responsable. Cette année, nous constatons un certain rebond, mais les résultats ne sont toujours pas remontés au niveau pré-pandémique. 43 % des personnes interrogées accordent de l'importance à la manière dont les produits qu'elles achètent agissent sur la société et l'écologie (37 % l'année dernière et 53 % avant la pandémie), et 68 % des consommateurs estiment que les entreprises sont éthiquement obligées d'agir sans nuire à l'environnement (56 % en 2020 et 73 % en 2019).

Cette année, outre les indicateurs standard, l'attitude des consommateurs vis-à-vis du changement climatique et le rôle joué par les entreprises et les sociétés ont également été analysés. Les consommateurs accusent principalement les pays développés et les grandes entreprises et sociétés d'être responsables du réchauffement de la planète et du changement climatique. En parallèle, ils s'attendent également à ce que ces acteurs soient les plus impliqués dans la lutte contre les effets du réchauffement climatique. Les consommateurs eux-mêmes pourraient également soutenir les marques qui prennent de telles mesures : près de la moitié des personnes interrogées seraient prêtes à acheter des produits de marques luttant contre le réchauffement climatique, et près d'un quart seraient prêtes à payer plus cher pour les produits de ces marques.

L'étude RSE en pratique - baromètre de La Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne a été menée auprès des entreprises polonaises et étrangères opérant dans notre pays en novembre 2021. 93 organisations y ont participé. Une enquête complémentaire auprès des consommateurs a été menée en même temps selon la méthode CAWI sur un échantillon de 1066 polonais adultes.
 

VERSION COMPLÈTE DU RAPPORT DE L'ENQUÊTE >>>


Les partenaires principaux et médiatiques de l'enquête sont : Orange Polska, PwC, Havas Media Group Polska, la Fondation Veolia, le Centre UNEP/GRID-Warszawa, UN Global Compact, Responsible Business Forum, Bureau Veritas, Diaphane Software, Bizon, Responsible and Modern Business, PRoto, Institute of Media Monitoring, My Company, Teraz Środowisko ainsi que As Biznesu et CEO.com.pl.

Ces ouvrages pourraient aussi vous intéresser

Baromètre RSE 2020

CCIFP

Plus de 90% des entreprises sont impliquées dans la lutte contre la pandémie, une sur trois soutient le service de santé, montrent les résultats de...

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Connectez-vous à l'Espace Membre !

Fermer

Connectez-vous à l'Espace Membre !