Le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi de finances affichant l’équilibre budgétaire en 2020

Le solde public, qui inclut également le déficit de la sécurité sociale et des collectivités, sera toutefois déficitaire et devrait s’établir à -1,2% du PIB. La loi de finances table sur une croissance de 3,7% et sur une inflation à 2,5%. Le gouvernement prévoit par ailleurs pour 2020 une forte hausse des dépenses de consommation des ménages, qui devraient selon les prévisions du Ministère des finances augmenter de 6,4% grâce à la hausse des salaires (+6,3% en termes nominaux prévus en 2020), alors qu’une revalorisation des retraites de 3,24% est prévue pour le 1er mars 2020.

Le budget 2020 prévoit des recettes budgétaires à 429,5 milliards PLN (99,4 milliards d’euros), en hausse de 10,8% par rapport à 2019 et des dépenses budgétaires à un montant identique (429,5 milliards PLN/ 99,4 milliards d’euros), en hausse de 3,2% par rapport à 2019. Du côté des recettes, on notera que le gouvernement souhaite revenir sur la taxation de la grande distribution (avec une recette pourtant limitée, évaluée à 0,7 milliards PLN/ 160 millions d’euros) et le rôle important des recettes exceptionnelles (versement du bénéfice de la Banque centrale à hauteur de 7,2 milliards PLN/ 1,7 milliard d’euros, taxe sur la conversion des cotisations aux fonds de pension OFE à hauteur de 9,7 milliards PLN/ 2,3 milliards d’euros, recettes en provenance des droits d'émission de CO2 de 5 milliards PLN/ 1,18 milliards d’euros, vente des fréquences 5G pour 3,5 Md PLN/ 825 millions d’euros). Le communiqué du Ministère des Finances indique par ailleurs que le budget 2020 prend en considération toutes les mesures sociales annoncées par le gouvernement, telles l'élargissement du programme d’allocations familiales (Programme 500+) à compter du premier enfant sans condition de revenus depuis le 1er juillet 2019, l'exemption de l'impôt sur le revenu des revenus pour les salariés de moins de 26 ans (avec un plafond annuel de revenu de 85 528 PLN/ 20 000 euros bruts) à compter du 1er octobre 2019, la réduction du taux d’imposition sur le revenu de 18% à 17% dans la limite de 85 528 PLN (20 000 euros) bruts annuels depuis le 1er octobre 2019, le financement du treizième mois pour les retraités (via un fonds extra budgétaire de la solidarité, le renforcement du Fonds de routes locales ou encore la mise en place d'un nouveau fonds pour développer un transport public local de bus (afin de lutter contre le phénomène d'exclusion de transport pertinent en zones rurales et provinciales). On notera que les prévisions budgétaires du gouvernement ont rencontré un certain nombre de critiques des économistes qui blâment en particulier le fait que certaines dépenses sont délibérément classées hors la loi de finances comme le treizième mois de retraites (13,5 milliards PLN/ 3,2 milliards d’euros) ou encore la dotation supplémentaire pour les routes locales (4 milliards PLN/ 940 millions d’euros) ; l'endettement des hôpitaux publics est par ailleurs évalué à 14 milliards PLN/ 3,3 milliards d’euros. L'opposition libérale (la Plateforme civique) souhaite par ailleurs à ce que tous les fonds extrabudgétaires soient concernés par la règle anticyclique limitant la hausse des dépenses publiques.

Service Economique Régional

PLUS D'ACTUALITES

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Toutes les actus COVID19

Fermer

Toutes les actus COVID19