Bilans d’évènement

Débat - "Les élections législatives en Pologne 2019 - économie, politique, société".

La campagne électorale intensive, qui dure depuis plusieurs semaines, touche à sa fin, laissant derrière elle du temps pour des discussions, des débats et des troubles politiques. Les prochaines élections au Sejm et au Sénat sont également suivies avec attention par les entrepreneurs. Dans le contexte de la dynamique économique des mois à venir, comme l'ont souligné les experts, la stratégie choisie par la Pologne revêtira une importance particulière pour la réalité économique.

Les Rendez-vous d'octobre ont été organisés selon une formule unique, axée sur les élections législatives et l'impact de leurs résultats possibles sur la situation économique, politique et sociale. La réunion s'est tenue sous la forme d'un débat de journalistes visant à familiariser les représentants actuels des milieux d'affaires franco-polonais avec le contexte politique des élections législatives et à présenter les programmes des principaux partis politiques (PiS et KO), notamment dans le domaine des relations avec la France et le reste de l'UE.

Ils ont pris part au débat du 1er octobre :
-Bogusław Chrabota, rédacteur en chef du quotidien Rzeczpospolita
-Wroński, publiciste au quotidien Gazeta Wyborcza.
-et Eryk Mistewicz, président de l'Institut des nouveaux médias et journaliste des médias polonais et français.

L'entretien a été animé par Monika Constant, directrice générale de la CCIFP.

Ils ont parlé de gilets jaunes, d'investisseurs étrangers, d'amitiés internationales difficiles, mais surtout, d'espoir fort pour un avenir plus dynamique.

Les personnes interrogées ont résumé en quelques mots les dernières années dans le contexte de la mise en œuvre des promesses électorales, des plans économiques et de la politique internationale, en relation avec la campagne actuelle et les possibilités de poursuite des tendances politiques et sociales actuelles. Les publicistes ont partagé leurs réflexions et leurs prédictions post-électorales, reflétant la polarisation sociale en termes d'orientations privilégiées pour le développement du pays.

L'importance des aspects économiques a été soulignée par le rédacteur en chef de Rzeczpospolita, qui a souligné, entre autres, la nécessité de mettre davantage l'accent sur le soutien aux projets de développement dans les domaines de l'innovation et de la recherche, principalement dans le cas des PME, qui à son avis sont nettement sous-financés et donc dans l'incapacité d'exploiter leur potentiel. La coopération commerciale sur la scène internationale exige également, comme l'a noté Paweł Wroński, une attention beaucoup plus grande pour encourager les investisseurs non seulement à devenir plus actifs sur le marché polonais, mais aussi à créer un pilier durable pour ce type d'échanges économiques avec les voisins européens. Cependant, selon Eryk Mistewicz, les relations franco-polonaises en constante évolution laissent beaucoup à désirer, restant dans la suspension du silence politique et de diverses tensions temporaires, qui se traduisent par la situation économique et le niveau de confiance sociale. Dans ce contexte, il reste beaucoup à faire.

Après la première partie du débat, le public a eu l'occasion de poser des questions aux panélistes, et après la partie officielle, les discussions se sont poursuivies avec un verre de vin pendant un bref cocktail.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin