Actus des entreprises

Réorganisation du pôle économique du nouveau gouvernement

Le 8 novembre 2019, le Premier ministre Mateusz Morawiecki a officialisé la composition du nouveau gouvernement du parti de droite souverainiste "Droit et Justice" (PIS), à la suite des élections législatives du 13 octobre dernier, qui ont permis à ce parti de recueillir 43,6% des voix et d’obtenir la majorité des sièges à la Diète (235 députés sur un total de 460) et de conserver la majorité.

De nombreux Ministres conservent leurs portefeuilles : Jaroslaw Gowin, vice-Premier ministre et ministre de la Science, Jan Ardanowski, ministre de l'Agriculture, Andrzej Adamczyk, ministre de l'Infrastructure, Lukasz Szumowski, Ministre de la Santé, Marek Zagorski, Ministre du numérique ou encore Marek Grobarczyk, Ministre de l'économie maritime. Jadwiga Emilewicz, ancienneMministre de l'Entrepreneuriat et des Technologies, devient Ministre du Développement, avec un champ de compétences élargi aux domaines de la construction, du logement (supervisant ainsi le programme emblématique du PiS sur le logement social) et le tourisme. Un nouveau ministère du climat est confié à Michal Kurtyka, ancien Président de la conférence pour le climat COP 24 à Katowice. Cette création est destinée à souligner la priorité donnée aux négociations sur les questions climatiques et énergétiques. Le Ministère de l'énergie est supprimé : la tutelle des entreprises publiques énergétiques sera transférée à un nouveau Ministère des ressources nationales (ancien Ministère du Trésor supprimé en 2017). Dirigé par un Vice-Premier ministre Jacek Sasin, ce ministère sera chargé de professionnaliser la tutelle sur près de 460 les entreprises publiques. Un ministère pour la gestion des fonds européens est créé et confié à Malgorzata Jarosińska—Jedynak. Enfin, le Ministère des finances change une nouvelle fois de responsable et est confié à Tadeusz Koscinski, un ancien banquier de 63 ans, proche du Premier ministre Morawiecki. L’ancien ministre Jerzy Kwiecinski, un technocrate expérimenté, pourrait être candidat du PiS pour un poste à l'international. On notera également que le Ministre des affaires étrangères perd la compétence pour les affaires européennes, désormais supervisées par un Ministre à part entière (Konrad Szymanski). Ce changement devrait renforcer la position du Premier ministre, qui disposera désormais d’un ministre et d’une administration pour l’aider dans les arbitrages sur les dossiers européens (Cadre financier pluriannuel 2021-2027, climat...).

Service Economique Régional

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin