Actus des entreprises

Le solde du commerce extérieur polonais en net hausse sur les neuf premiers mois 2019

Sur la période du 1er janvier au 30 septembre 2019, la Pologne a enregistré un excédent du son commerce à hauteur de 800 millions d’euros (contre un déficit à hauteur de 2,9 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année 2018). Au cours des neuf premiers mois de l’année 2019, les exportations ont augmenté à rythme plus rapide que celui des importations (respectivement +6,5 et +4,1% en glissement annuel).

L'Allemagne demeure de loin le premier partenaire commercial de la Pologne mais ses parts de marché connaissent une érosion tant à l'importation (-0,5 point, à 27,7% du total) qu'à l'exportation (-0,7 point, à 22,0% du total). La France apparaît, pour la période considérée, comme le sixième fournisseur (part de marché de 3,7%, stable) et le quatrième client de la Pologne avec un part de marché en augmentation de 0,2 point à 5,8%. Le Ministère de l'Entrepreneuriat et des Technologies (MPiT) met en exergue la diversification des exportations polonaises du marché de l'UE et de la zone euro en particulier au profit des marchés plus lointains mais prometteurs de l'Amérique et de l'Asie ; les exportations pour ces destinations ont augmenté de 11,5% en g.a. (pour atteindre 12,2 milliards d’euros), on notera une augmentation des exportations vers les pays tels que les Etats-Unis (+14%), le Canada (+19%) ou encore le Japon (+26%). La structures des échanges commerciaux polonais est dominée, côté exportations, par les machines et équipements électriques et mécaniques (40% des exportations), les produits chimiques (14%), l'agro-alimentaire (13%) et les produits métallurgiques (10%) alors que les principaux produits importés sont les machines et équipements électriques et mécaniques (39% des importations), les produits chimiques (17%), les produits métallurgiques (10%) et l'agro-alimentaire (9%). D'après le MPiT, la part de la Pologne dans les exportations globales mondiales représentait 1,3% à la fin de l’année 2018, soit une augmentation de 0,3 point par rapport à 2010. Le Ministère indique par ailleurs que le ratio des exportations totales des biens et services, qui indique le degré d'ouverture de l'économie, à 55% du PIB à fin 2018, a augmenté de 15 points depuis 2010 et se situe dorénavant à un niveau supérieurs que pour les pays tels que l'Allemagne (47%), la France (31%) ou le Royaume-Uni (30%).

Service Economique Régional

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin